23/12/2008

ALICE COOPER "School's out" LP. 1972.


Je me souviens avoir découvert cet album (Avec la pochette se dépliant en forme de table d'écolier) en fouinant dans la discographie de mon père... Il possédait pas mal d'albums, des trucs assez variés pas toujours glorieux... Mais j'ai directement été scotché par celui-ci! A cette époque, il n'était pas évident d'avoir accès à des musiques dites "obscures";  un certain côté sombre et un malaise emplissant l'ambiance de cet album collaient parfaitement à un ado un peu paumé et à un monde imaginaire emplis de bandes dessinées de science fiction, de dark fantasy... L'album est alors passé en boucle dans mon walkman et ma chaîne Hi-Hi... Presque jusqu'à usure de la K7 audio! héhé
ALICE COOPER, qui était alors un groupe au complet, avec des musiciens à part entière, évoluait dans un rock principalement basé sur du hard rock, mais toujours varié, et bien joué (voir orchestré par moments).
Au sein de certains titres, qu'on pourrait qualifier de morceaux à tiroirs pour l'époque, on pouvait passer du hard rock bien crunchy, à des moments de lassitude bluesy, du rock "de comptoir" assez populaire, des influences hippie... Voir des influences musique classique... Certains morceaux avaient plus un goût de balade acoustique, ou de bande originale de film type bagarre de rue. Bref, les thèmes et atmosphères étaient variés.
Au niveau instruments, le groupe n'était pas limité à la guitare/ batterie/ basse: piano et cuivres, par exemple, apparaissaient souvent.
Le vocaux de Vincent Furner étaient bien placés, pas mal sentis avec quelques accroches plus marquantes, avec par moments un côté reflétant un malaise, ou une approche plus narrative (Qui pourrait rappeler une sorte d’ancêtre étrange comptant des histoires effrayantes à de jeunes enfants).

Quelques albums plus tard, le vocaliste a viré les autres musiciens pour continuer plus ou moins seul, dans un style encore plus varié (et donc moins hard rock)... Puis vers le début années 80, grosse débacle et radicale perte d'inspiration qui l'ont mené à sortir pas mal de daubes popisantes!
Puis, au milieu dans années 80, il revint à un style plus proche du personnage: du heavy/ hard typé US (Avec tous les clichés de l'époque: Permanentes phosphorescentes, poudre rose aphrodisiaque, collants à résilles clignotants, grosses motos surcylindrées, filles faciles surcalibrées à tous les niveaux... Ah Ah! J'en rajoute à peine) et avec des morceaux mieux foutus.

Bref, "School's out" est un des meilleurs albums d'ALICE COPPER période années 70. Ce n'est pas forcément celui contenant le plus de "hits", ou le plus reconnu (J'ai un doute), mais une ambiance assez malsaine, ou un côté déluré se dégagent de pas mal de morceaux, ce qui pourrait plaire à pas mal de fans de rock qui aiment quand ça péte pas mal, qui aiment le côté un peu sombre et qui ont du mal avec pas mal de "niaiseries" des années 70... Le choix entre "Killers", "Billion dollar babies" et celui-ci ne serait pas évident... Ca serait probablement une question de goûts...