16/12/2007

ANEMONENGURT - "Wo die ebenen geglättet sind" CD. 1993.

Il y a une paire d'années le croisement du mouvement alternatif et de l’expansion de la musique électronique "domestique" a mené a pas mal d’excès... De plus en plus de projets bizarroïdes et déglingués voyaient le jour... ANEMONENGURT c'est un fourre tout musical pas très musical, au style restant indéfini à la fin de l'écoute (En gros ça change pour chaque morceau). On trouve de l'électro indus sympathique, de la cold wave aux claviers presque clichés bâtis sur des rythmes cassés, de l'ambiant pas très dark (Mais plutôt métallisé et froid), de la vieille musique de jeux vidéos passée dans le mixeur avec le chat et sa litière, les reste de la grand-mère revus à la sauce harsh noise, et une quantité d'effets de reverb et d'écho étalés dans tous les sens... Les vocaux se veulent délirants (Cris stridents, parlés, décalés) .

Parfois c'est bien parti, on sentirait presque un début de décollage, mais le groupe a tendance à vouloir trop déstructurer les rythmes et les constructions pour que ça marche... Il y a bien des ambiances froides sympas, des rythmes indus qui fonctionnent, des sons relativement harsh qui engloberaient presque, mais ça part vite en impros aléatoires remplissantes et chères aux fans de "merde auditive"... Je me dis qu'ils auraient du délirer un peu moins, je me dis également que je n'ai pas fumé de joints depuis longtemps et que ça réduit peut-être mon champ de perceptions...
On hésite entre le groupe dont le langage a un peu vieilli et le projet qui n'a jamais secoué un building; on hésite entre le groupe un peu trop déglingué pour que leur langage soit compréhensible aux premières approches et le sale coup fumant du projet torché dont l'abus de substances excuserait tout... Puis on y revient plus, comme on a mieux à écouter.

Décembre 2007

Aucun commentaire: