09/03/2011

TRICKSTER - "White line" MLP. 1997.

J'avais découvert TRICKSTER avec le très bon morceau "Dangeruz" sur une compilation hardcore intitulée "Brain damage II" sortie en 1997... Mais malheureusement à l'époque c'était impossible de trouver un disque ou une quelconque info, Internet n'était pas très répandu dans les foyers (J’y accédais un peu au lycée) ni très développé au niveau de l'information (On avait surtout droit aux discographies de gros groupes, et dans des versions pas très détaillées)... Puis des années après, le web continuant sans cesse de se développer, de gros sites comme Discogs arrivant à une quantité d'information assez impressionnante, j'ai finalement pu mettre la main sur d'autres compositions de ce projet qui se trouve être un des multiples alias d'un producteur assez connu dans le milieu Hardcore: Patrick van Kerckhoven.
Pas de déception avec ce MLP de trois titres évoluant exactement dans le type de techno qui m'intéresse: Mélange entre hardcore et gabber, sans compromis, intense, ayant pour but de faire monter la tension et de faire passer un feeling certain (Au contraire de pas mal de choses qui font juste "Boom boom").
L'ambiance est froide, noire, les morceaux laissent ressortir une certaine angoisse et un danger imminent qui va nous broyer la tronche! (A quand une rave dans une centrale nucléaire?) Certaines "mélodies" de synthés sont très proches du métal extrême dans l'esprit (Jouées sur une guitare ça le ferait autant), d'autres sont plus binaires et abrutissantes tout en restant efficaces, et par moments l'état d'esprit assez rebelle me rappelle certains trucs punk Hardcore.
Le rythme est principalement composé du fameux "Boom boom" de basses motivées et écrasantes, mais celles-ci sont accouplées à des rythmes plus proches de la jungle (Parfois version saturée) qui ajoutent pas mal de groove (Version extrême) à l'ensemble... On note quelques sons saturés presque industriels.
Les morceaux sont bien construits, efficaces, avec un feeling et une intensité qui monte... (Certains ont du péter des câbles en entendant ça durant les raves... )
Ce disque serait une bonne acquisition pour les fans de hardcore intense, mais aussi un choix d'écoute potentiellement intéressant pour les fans de métal voir de punk Hardcore.