15/09/2010

ORODRUIN "Epicurean mass" CD. 2009


Certains sites spécialisés en doom n'ont pas été très enthousiasmés par cet album, parfois au point de le comparer à une mauvaise copie, à une barre chocolatée sans chocolat ou un biscuit énergétique sans céréales... Mais que peut bien en penser l'auditeur qui n'a pas au compteur des milliers de kilomètres de lourdeurs doomifiées et écrasantes, qui n'aurait pas été sujet à une écrasante overdose l’empêchant d'apprécier des groupes cools, même s'ils ne sont pas très originaux?
Cet auditeur pourrait trouver ce disque plutôt bon; D'abord au niveau de la production il n'y a rien de désagréable: Les guitares sont assez rondes et épaisses, sans être très massives non plus, la batterie ne pose pas de problème, et l'ensemble du spectre sonore donne une impression assez arrondie qu'on pourrait appeler d'intimiste.
A un niveau plus musical tous les ingrédients semblent en ordre pour passer un moment cool de relaxation doomifiée: Le style évolue dans un doom traditionnel fortement marqué par les deux premiers CATHEDRAL, avec un peu de SAINT VITUS (Dans ses moments les moins lents et moins "chiants") ou du BLACK SABBATH le moins rock'n roll, donc ça balance entre le sombre assez lourd (Qui n'est pas vraiment monolithique) et des choses un peu plus mid-tempo (Qui ne tombent pas dans le stoner ou le rock'n roll).
J'apprécie le fait que l'ensemble reste assez dynamique, les changements de riffs sont assez fréquents, la batterie n'est pas ultra simpliste et le chant assez varié est plutôt réussi... Parlons en du chant, par moments il est assez "mélodique" et classique, alors que dans d'autres il est très proche de Lee Dorian sur le premier CATHEDRAL: Je pense à ces moments plus pleurés, qui couplés aux riffs aussi très cathedralesques, donnent une impression troublante, ils auraient presque pu se trouver sur des démos de "Forest of equilibrium"...
Après il n'y a rien de vraiment retournant, de trippant au point d'être transporté dans des lieux imaginaires plus éloignés que le cimetière local, mais pour un album traditionnel je trouve que "Epicurean mass" est assez réussi et agréable à écouter. Reste donc à voir ce que vous cherchez comme type de doom, et le nombre de kilomètres au compteur de votre doom-mobile.

Aucun commentaire: