12/08/2008

TAÏ PHONG - "Windows" CD. 1976.

"Jean Jacques Goldman compose toujours les mêmes morceaux. Ennui... Il a écrit 2-3 hits, et depuis il utilise toujours la même formule. Ennui. Ennui".Et si on jetait une oreille à ce qu'il avait fait avant de rencontrer le succès? Oui, avant de partir en solo et de faire une carrière pour plus tard se reconvertir en compositeur de tubes (En gros, il nous refile actuellement ses morceaux sous-couvert d'autres interprètes qui servent de façade héhé), il a fait partie de TAÏ PHONG, un groupe de progressif ayant sorti 3 albums dans les années 70, dont voici le deuxième.En fait, seul le premier morceau de 8:12 minutes est crédité Goldman. Celui-ci évolue dans du prog pas mal foutu, assez frais, fougueux, avec des breaks et enchaînements assez fournis. Je pense à des groupes comme ANGE ou le ALAN STIVELL le plus porté guitares "hard rock", avec un côté presque YES. Le chant est assez amusant, c'est le même que dans les tubes qui suivront quelques années plus tard, mais en plus aigu et un peu plus jeune. "When it's the season" est un morceau pas mal qui passe tout seul.La suite du disque est différente, car plus lente, moins fougueuse, moins prog aussi... Elle évolue globalement dans un style qui me plaît moins. D'un côté il y a des morceaux très lents et calmes qui feraient presque une impression de slow... De l'autre on a des titres de progressifs assez "classiques" qui passent bien sans toutefois trop me surprendre (Peut être qu'ils ne déballent pas assez de technique ou de gros morceaux de vécu?)... Puis le dernier morceau de 9:57 minutes nous montre un groupe inspiré et presque "touché par la grâce", TAÏ PHONG part alors dans des ambiances pures qui semblent comme contemplatives face à un paysage naturel sauvage non perverti par les machines... Surprise!"Windows" est donc un disque que je trouve moyen, mais quand même pas mal. Entre un premier titre bien efficace et un dernier plus dans l'ambiance ou la finesse se trouvent des morceaux plus ou moins cools, qui manquent simplement de dynamique ou de fougue pour moi... Ca serait quand même bête de faire un méchant raccourci en limitant ce groupe à une sorte d'anecdote Goldmanesque, car TAÏ PHONG est à la base le projet de deux frères vietnamiens qui ont composé des choses aussi intéressantes sans apparemment une implication majeure de sa part.

Aucun commentaire: