14/08/2008

GODFLESH - "Streetcleaner" CD. 1989.

Bienvenue dans le deuxième album d'un musicien (J. Broadrick) plongé dans un monde dépressif, chaotique et urbain, qui a rapidement crée son propre style déshumanisé, mécanique, corrosif et tourmenté. C'est simple, avant GODFLESH, peu de groupes utilisaient ce type de guitares dissonantes, de riffs si mécaniques, et il a fallu plus qu'une paire d'années pour que le style de GxFx soit vraiment compris, émulé et qu'il transparaisse vraiment dans de nombreux enregistrements.Cet album de GODFLESH, le «nettoyeur de rues», est un des plus chaotiques, destructeurs, presque dans un esprit cyberpunk ou tout brûle, ou les fondements de notre société partent en éclats (La pochette convient très bien d'ailleurs).Le style du groupe est basé sur les guitares, le côté industriel transparaissant dans les rythmes machinaux, les guitares jouées de façons mécaniques, robotisées, déchirées, dans les vocaux déshumanises et dans l'ambiance corrosive.On passe aussi bien de l'envie explosive de tout faire péter, à de l'hallucination presque démentielle sur la société actuelle, de la profonde dépression, à de la torture corrosive pure et simple.C'est un des albums de GODFLESH les plus proches du métal extrême (Dans l'ambiance et l'état d'esprit) qui serait peut-être le meilleur afin qu'un gros amateur de métal fasse une première approche.Par la suite, le groupe a évolué d'album en album, en passant par du plus froid et déshumanisé, prenant une approche plus lourde teintée d’électronique, en faisant un détour par l’hôpital psychiatrique…GODFLESH n'est jamais resté statique et figé dans le temps... Un bon exemple serait le split assez récent du groupe, Justin Broadrick partant former JESU afin de jouer un style beaucoup plus calme, (anormalement?) très détendu et peut-être plus aérien.Ecouter plusieurs albums de GODFLESH serait presque impératif pour comprendre d'ou vient le métal actuel, au sens large. Ecoutez les originaux, pas les copies.
Juin 2006

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Tout est dit, rien à rajouter ;)