12/08/2008

LE REVERS SANGLANT - "Le revers sanglant". K7. 2008.

Assez curieux ce projet parallèle, car alors qu'au niveau musique électronique on a actuellement l'impression d'assister à un déballage de CVs très fournis en compétences techniques, LE REVERS SANGLANT propose une démo minimaliste et répétitive. Une sorte d'éléctro militariste à base d'un répétitif roulement de tambour et d'un monologue monocorde de synthétiseur, le tout agrémenté de quelques samples m'évoquant d'anciens films époque noir et blanc.Leur style reste très soft alors que les projets industriels touchant au militariste ont tendance à bien plus appuyer sur le côté claquant de l'affaire, ce qui donnerait un peu l'impression de regarder un documentaire dans un sens...J'ai parfois l'impression d'écouter THE KLINIK, le côté électronique assez "fin" et froid pouvant s'en rapprocher, mais le style est plus basique et on a pas l'impression d'être dans une clinique. Les synthétiseurs sonnant comme du vieux matos me rappellent un peu KRAFTWERK.Je ne cerne pas très bien l'état d'esprit devant s'en dégager, c'est peut-être une vision désolée de juste après un combat dévastateur, alors qu'il ne reste plus rien d'autre que le tambourin... Mais le style est trop dépouillé et minimaliste pour moi... Il y a bien un petit développement de quelques rythmes qui partent juste un peu plus en profondeur, mais c'est trop léger (Ou cérébral) et je ressors des écoutes avec l'impression qu'il ne s'est pas passé grand chose... Faites péter les tripes!Niveau packaging, c'est une cassette noire insérée dans une petite pochette prévue pour ranger un CD, avec encart en carton.

Aucun commentaire: