28/12/2009

DRAINLAND: "Swine" Demo CDr. 2009.










Ragoût de conscience et omelette de cerveau. Cette démo va me permettre d'annihiler les dernières miettes de lucidité résultant du réveillon... C'est parti: Un, deux, trois... Shoot!
Ca commence bien lourd, lent et poudreux comme du vieux EYEHATEGOD mélangé avec d'anciennes reliques de HIS HERO IS GONE, anesthésié, vombrissant, avec une certaine détresse se manifestant dans les cris de souffrance. Tu l'as compris, reste de lecteur mutant et difforme, le style que ces irlandais ont adopté tend vers le hardcore assez chaotique et plein de détresse, mais d'une façon pas spécialement moderne, aussi bien au niveau du style que de l'enregistrement qui fait assez "roots" et pas trafiqué en studio. L'ambiance est assez froide, urbaine et ça sent la poussière.
Certains moments me feraient penser à CROWBAR, car certaines lourdeurs ne sont pas éloignées, mais en fait c'est moins rond et moins métal dans l'approche (Gros son et ambiance plus "peinard" ne sont pas au menu). Difficile par moment de ne pas penser à GODFLESH pour les guitares dissonantes qui partent dans les aigus de la détresse ou dans des choses plus dépressives, c'est ce qui m'avait un peu interpellé à la première écoute post-téléchargeatoire.
Le style est principalement lent, lourd, avec néanmoins quelques petites accélérations et passages plus mid-tempos. C’est pas original mais assez efficace dans le genre.
"Swine" est une démo sympa de Hardcore lourd à tendance dépressive et chaotique qui se tient bien, c'est pas forcément le nirvana des embrumés (Ca reste une démo et ça se sent assez), mais ça laisse aussi espérer pour un futur plus chargé en fumées toxiques bien lourdes qui te pétrifient à la première inspiration. En attendant, on croise les barrettes (lol)

Aucun commentaire: