14/08/2008

MELEK THA - "Perfect world eradication" CD. 2003.

MELEK THA est un nom assez reconnu dans la scène industrielle, le projet ayant sorti une quantité assez impressionnante de musique depuis ses débuts (Qui remontent quand même à plusieurs années avant l’avènement d'Internet). D'après les échos et les articles que j'avais lus dans la presse métal "Spécialisée", ce projet aurait tout d'inquiétant, voir d'effrayant et mettrait grandement en danger notre santé mentale... Ca tombe bien, un peu de remue-ménage dans un cerveau trop engourdis ne ferait pas de mal...

Sur cet album, le concept semble être l’effacement total de toute trace d'humanité, via un voyage dans l'intérieur de notre planète, dans ses zones les plus biologiquement "actives". On pourrait dés lors s'attendre à quelque chose d'apocalyptique, explosif et totalement destructeur... Mais la civilisation ne semble pas déranger le procréateur dans des proportions intenses: Le rendu est plus hypnotique, dépouillé, assez calme.Je pourrais qualifier le style d'ambiant relativement noisy, avec quelques touches industrielles et une tendance pour le drone.

Les sons utilisés donnent par moment des textures de voyage dans les souterrains, dans l'infiniment petit, ou on pourrait imaginer que même les particules à la base de la vie seraient annihilées. Certaines nappes répétitives donnent un petit goût rituel à l'ensemble, nous emmenant vers quelques cavités infernales minutieusement cachées par de grands prêtres sectaires, afin d'y immoler leurs innocentes victimes une fois les entités astrales correctement alignées... On s'imagine dans d'anciennes villes souterraines oubliées, et pourtant situées exactement en dessous d’implantations urbaines actuelles... On touche alors à quelques manivelles qui remettent en route d'anciennes machineries... Dégrippage lent et grinçant de dizaines d'années de rouille... Siphonnage de cuves macérant avec amour… Remontée lente des eaux sinueuses de la purification... Les bouches d'égouts vous mèneront à votre perte, sociétés occultant votre passé primitif!

Trèves d'interprétation personnelle et d'imaginaire un peu forcé; A un niveau strictement musical je suis assez surpris par le dépouillement de l'ensemble: Le travail sonore n'est pas très dense ou étoffé, le projet se contentant souvent de superposer quelques vocaux et samples sur une boucle noise industrielle ou un bouillon sonore noise relativement relaxant... On reste quand même un certain moment sur ces "boucles" qui, même si elles restent relativement propices au développement de l'imaginaire, finissent pas prendre un goût de répétition... Plus de dynamisme et de surprise dans les structures ou l'utilisation des samples aurait été un plus indéniable... (Il faut le dire, parfois on s'ennuie!). Je ne suis pas convaincu que l'ensemble atteigne des niveaux émotionnels très intenses: Même s'il y a une petite ambiance ou un esprit dans la plupart des moments, les indicateurs ne sont jamais arrivés proches du rouge ou de l'orange...

C'est un album moyen, qui m'a fait son petit effet durant les premières écoutes (S'étant déroulées dans des conditions optimales de réceptivité), mais je craind bien que "Perfect world eradication" n’entraîne pas l'auditeur de force dans des méandres hallucinatoires, à moins que le sujet ne le veuille vraiment ou ne déclenche certaines réactions à l'aide de substances... Il pourrait faire office de parfait fond sonore pour des soirées mystico-occultes; Mais tellement de choses ont été et sont encore faites dans ce style que je me demande qui pourrait vraiment accrocher, comme harponné par le point "G"... A réserver aux fans d'immersion et aux junkies de Dark ambiant qui ne peuvent vivre sans leur nouvel album quotidien coupé à la fumette...Je suis assez déçu par MELEK THA; Pour un projet aussi "connu" on pourrait s'attendre à quelque chose de plus puissant et personnel... Peut être que d'anciens albums seraient plus retournants...
Septembre 2007

Aucun commentaire: