14/08/2008

DANZIG - "Thrall-Demonsweatlive" MCD. 1993.

Ce MCD m'avait fait découvrir DANZIG à l'époque, la pochette efficace de Bisley ayant pas mal aidé à attirer mon attention. Il est composé d'une "face" studio (Thrall) et d’une "face" live (Demonsweatlive), contenant respectivement 3 et 4 morceaux.
Les titres studios (2 originaux et une reprise) sont dans le style habituel des premiers albums de DANZIG: Une sorte de hard rock sombre assez simple, avec des touches blues, rock'n roll (dans les gammes) et les vocaux de Glen Danzig apportant pas mal de personnalité à l'ensemble: Le petit colosse sur patte, ou boule de muscle pour les intimes, a un chant assez profond, il n'hésite pas à gueuler, à "vocaliser", et se retrouve assez souvent dans des sentiers croonesques proches de Jim morisson.L'ambiance globale qui ressort des albums de DANZIG est assez noire, évoquant des sentiments comme le blues, la rumination, le broyage de noir, mais sans jamais tomber dans l'extrême.Leur musique est assez basique, un peu comme une sorte d'AC/DC en plus noir et un peu plus dur, c'est d'ailleurs assez étonnant de pouvoir faire quelque chose de si simple qui fonctionne (Peut-être en grande partie grâce aux vocaux).
Les morceaux live montrent une facette de DANZIG qui n'apparaissait pas sur leurs premiers albums plus froids, presque cliniques, comme des statues de pierre dont des nuages de carbone presque rock'n roll s'échapperaient à foison... Le tout est ici plus énergique, on sent que ça transpire, Glen Danzig pousse encore un peu plus sur ses cordes vocales, et le hard rock du groupe prendrait presque une tête cornue de heavy metal teigneux.Le choix de ces morceaux live est plutôt bon; "Snakes of christ" et "Am I demon" sont des morceaux de hard efficaces, "Sistinas", moins évident pour le hardos, est une sorte de ballade permettant de faire ressortir le côté crooner (Le petit truc sympa est là, dans le vocaux, mais il faut encore apprécier...), et "Mother" était le "Hit" qui a permis au groupe de toucher un peu plus que des fans de hard/ heavy convaincus. (Le côté crooner du heavy me fait assez délirer sur ce morceau).
C'est un bon petit MCD qui serait pas mal pour découvrir le groupe, et qui a sûrement bien fait son travail d'encas tout à fait correct à l'époque.
Aout 2006

Aucun commentaire: