03/02/2008

MIDNIGHT OIL - "Midnight oil" CD. 1978.

Il y a des groupes comme ça qu'on pense connaître, comme ils ont toujours fait partie du paysage musical depuis qu'on est relativement conscient; Ce n'est pas que MIDNIGHT OIL aient vraiment pris possession du devant des charts du Top 50 ou des chaînes daignant alors passer quelques clips musicaux, mais ayant eu l'impression qu'ils ont toujours été présents et comme j'avais plus ou moins suivi ce qui voulait bien arriver à mes oreilles, je pensais avoir une idée représentative de leur style...
Puis un jour, dans un disquaire d'occases je tombe sur ce disque à la pochette étrange, qui faisait un peu gothique et inhabituellement dark, avec un côté affiche de concert ou de film musical... Mais en fait, la surprise ne vient pas de là (Le propriétaire précédent du disque avait mal replié le livret et une page intérieure ressortait comme pochette...); Ce premier album du groupe, datant quand même de 1978, détonne de leurs sorties suivantes car il est plus rock... On évolue dans un style énergique proche du hard rock, on retrouve un certain sens du riff à la AC/DC, mais dans une approche plus rapide, plus sautillante et plus variée. Même si ce n'est pas le même niveau de jeu, les guitares me font penser à la période la plus hard rock des WHO ("Who's next"), on retrouve un même engouement du jeu, certaines influences venant du blues et une certaine "espièglerie" dans l'amusement avec son instrument et un certain goût du détail. J'aime faire quelques parallèles avec le premier REM ("Murmur") ou "October" de U2, même si le style n'est pas vraiment le même plusieurs tics musicaux, façons de structurer les titres ou un certain enthousiasme des débuts sont comparables. Le chanteur montre déjà qu'il est à l'aise et à des choses à dire. Musicalement ça se tient bien, c'est énergique et assez fin... Mais rien n'est vraiment marquant ou retournant. Pour un premier album c'était encourageant, et je ne prendrais pas trop de risques à dire que le groupe a été encouragé :-)

Aucun commentaire: