05/01/2008

Interview TREPONEM PAL















TREPONEM PAL Interview

1. Alors vous voilà de retours! Ca se passe bien pour l’instant? Les guitares et les amplis chauffent bien?

Didier B. (synthés, samplers, arrangements) - Yes! Ca fait déjà quelques mois qu'on les fait chauffer, depuis qu'on a une nouvelle formation au complet. D'ailleurs, les amplis chauffent d'autant plus qu'on a maintenant deux guitaristes ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps. On a pu vérifier l'été dernier sur quelques scènes que la machine fonctionnait bien. Ca roule, donc..

2. On n’y croyait plus trop, depuis le temps que votre dernier album était sorti… Qu’est-ce qui vous a (Subitement?) motivé à remettre la locomotive en route? Un manque de musique, ou les contacts avec les fans peut-être?

dB - C'est vrai que Higher date de 97. Entre temps, on n'a pas vraiment manqué de musique, mais on était sur d'autres planètes, avec le projet reggae "Elephant System" et le sound system "Dub Action". Ces activités nous ont donné l'occasion de nous exprimer à fond sur le versant dub (qu'on avait déjà abordé en diagonale dans "Higher"). Ceci étant fait et bien fait, on a ressenti le besoin urgent de revenir à des choses plus teigneuses, et reprendre Treponem Pal là où on l'avait laissé nous a paru tout naturel. En fait, on fonctionne beaucoup à l'envie du moment. Maintenant, il n'est pas faux que les fans aient pu avoir quelque influence, car, où qu'on aille, c'est vrai qu'on nous parlait beaucoup de Treponem.

3. Vos nouveaux morceaux sont annoncés comme un retours vers quelque chose de plus brut et direct. Vous en aviez marre du côté plus travaillé? C’est peut-être trop commun en ce moment (Comme tout le monde ou presque expérimente avec un Pc…).

dB - En fait, les morceaux de Higher partaient tous de bases "machines", d'où leur coté à la fois technoïdes et très policés. Le changement, c'est que tous les titres du nouvel album sont partis de simples beats de drums et de riffs de guitares. Les machines ne sont plus l'armature du morceau, mais elles gardent une importance déterminante pour créer les ambiances fortes que nous recherchons. Si au total, le nouvel album sonne plus direct, ça n'exclue pas un soin certain du détail. Avis à ceux qui voudront bien tendre l'oreille!

4. Le nouvel album sera il le résultat de plusieurs années de compo, ou vous vous étes mis au travail il y a plusieurs moi? Vos méthodes de composition ont-elles changé? (Vous étes peut être plus branché par la compo directement sur Pc, ou par des choses encore plus brutes que guitare/ basse?).

dB - Ah, de fait, j'ai déjà en partie répondu à cette question. Pour le reste, le travail de composition a été très rapide (contrairement à Higher). En fait, on à rarement travaillé de manière aussi, euh.. frénétique! Certains instrus ont été bouclés en quelques heures. Bien sûr, l'ordinateur a été un outil important pour enregistrer nos guitares et donner immédiatement une forme à nos idées. En général, nous convenions d'un beat de drums. Puis Marco lançait les idées de riffs qui étaient aussitôt joués par notre guitariste. Enfin, je me chargeais d'orchestrer la chose. That's it. Simple comme bonjour, d'autant que nous étions en parfait accord avec Marco quant à ce que nous voulions obtenir. Il faut dire que l'équilibre du Treponem Pal actuel repose largement sur la parfaite entente qui règne entre Marco et moi. De plus, nous avons trouvé un oiseau rare avec Polak, nouveau guitariste, sur lequel nous pouvons nous appuyer en toute confiance.

5. Y aura-t-il des passages rapides inspiré du thrash (Comme du MINISTRY par exemple) ou ça restera dans le mid tempo plutôt tribal et torturé?

dB - Alors, nos tempos vont de 56 à 170 bpm. Pour les morceaux rapides, je parlerais plus de "punk" dans l'esprit, plutôt que de "thrash" à proprement parler. Mais de fait, on a toujours pas mal de mid-tempo, voire de titres relativement lents. Tribal? Peut être, oui. Torturé, je ne pense pas. La musique de Treponem vient des tripes. C'est quasiment un besoin physique, ce qui ne laisse aucune place à la branlette mentale.. Je dirais donc plutôt "halluciné".









6. Je ne sais pas si tu as suivi leur évolution, mais par exemple GODFLESH, PITCH SHIFTER ou KMFDM sont devenus de moins en moins indus avec le temps… Peut-être car ils ont eu la chance de pouvoir tout dire dans ce style ? Alors que vous n’en auriez pas eu l’opportunité?

dB - Je ne me prononcerai pas sur les motifs de l'évolution de ces groupes. D'autre part, "indus" n'est pas un style, ce n'est qu'une étiquette. A la rigueur, Einstürzende Neubauten au début était indus. Ou Throbbing Gristle. Les groupes que tu cites sont avant tout des groupes de rock avec chacun la particularité d'être plus ou moins tendus ou plus ou moins mécanique. Treponem Pal aussi est un groupe de rock traversé par une tension particulière. Tout ce que je peux dire c'est que dans notre cas, cette tension correspond à quelque chose de vécu et que la musique de Treponem Pal est une nécessité vitale. Un besoin de crier très fort.

As-tu écouté les derniers SKINNY PUPPY et qu’en penses-tu?

dB - Oui, le dernier est plutôt pas mal, c'est clair.

7. J’ai lu que peu de groupes actuels t’intéressaient, t’impressionnaient… Mais il doit bien y en avoir quelques uns… Allez, des noms!

dB - Bon: On use beaucoup l'album de Grinderman (le dernier truc de Nick Cave). Sinon, dans un genre très différent, on a découvert via MySpace un groupe de Cleveland nommé Imperthean. Leur album "The Sounds Above" est assez fort, dans un trip Black Metal assez tordu. Il y a également Gloomy Sunday, plus doom, un album sur Solitude Record. Bien sûr, il y a Sunn-o aussi, qui dégage de belles ambiances. N'oublions pas Mob Research, qui était le groupe de notre très regretté Paul Raven. Et puis Hollow Corp, aussi, un groupe français un peu dans notre style.










8. Depuis l’avènement commercial de MARYLIN MANSON, disons en 97-98, le métal indus a pris un sacré coup de mou et peu de choses terribles sont sorties dans ce style… Pour trouver des émotions proches, il faut chercher ailleurs… A ton avis, ce relatif déclin serait du à l’engloutissement du style par des groupes de “ merde ” (Entraînant un désintérêt de nouveau musiciens potentiels), ou le côté déchiré et déglingué d’avant serait moins provoquant dans la cyber scène actuelle?

dB - Il en est de même pour de nombreux mouvements, au début, il y a une pulsion, puis, peu à peu, on finit par ne plus se soucier que de la forme en oubliant le fond. A la fin, ne reste qu'une étiquette commerciale et une musique vide de sens. Si Treponem Pal n'était pas animé par une pulsion vitale, nous n'aurions pas remis la machine en route.

9. Hormis la musique, qu’est-ce qui te bottes le cul ? Peinture, sculpture, infographie?

dB - Le zen.

10. Connais-tu les courants musicaux comme le noise ou le harshnoise ? Tu aimes? C’est pas évident à approcher, mais c’est trippant… Tu penses que des éléments purement noise seraient envisageables dans TREPONEM PAL, ou un petit remix te suffirait?

dB - Oui, comme Solmania (depuis plus de 20 ans!) ou Masonna (les nippons sont toujours les plus forts dans ce genre de trip), ou encore Double Leopards ou le canadien Alan Bloor. C'est un peu gadget mais assez drôle à dose modérée. Cela dit, si j'avais besoin d'un tel remix, je le ferais moi même, mais ce n'est pas au programme pour l'instant. Accessoirement, le morceau "Unclean" sur notre nouvel album, commence et finit par des "éléments" purement noise.

11. Dis nous ce qu’évoquent ces mots à ton esprit :
-Corrosion
dB - Essentiel! La corrosion transforme la matière et fait avancer les choses.

-Cyber punk
dB - La machine libère le punk.

-Underground profond (Avec ses démos, fanzines, distros)
dB - C'est un humus, mais le but est toujours de sortir de terre.

-Kraftwerk
dB - La meilleure référence pop possible.

-Viol virtuel
dB - Absolument rien.

12. Voilà, merci pour tes réponses. A bientôt chez les disquaires! ;-)

Page web: http://www.myspace.com/treponempal

Aucun commentaire: